Engager l’avenir ferroviaire de la Bretagne


visuel LNOBPLLe réseau ferroviaire actuel résulte d’une conception mar­quée par l’histoire, qui a débuté au XIXème siècle. Il fait l’objet d’améliorations continues : de nombreux projets ont ainsi récemment permis d’améliorer ses performances en Bretagne (ligne à grande vitesse, renouvel­lement des voies, suppression de passages à niveau, re­lèvements de vitesse et adaptation de la signalisation ou encore l’aménagement des principales gares).

La LGV Le Mans-Rennes en service depuis 2017 offre un saut de performance majeur pour toutes les gares de Bretagne comme en témoignent les gains de temps de 45 minutes pour Brest et Quimper. Il reste encore une autre étape à franchir pour tendre vers les 3 heures entre la pointe bretonne et Paris.

La Région Bretagne comme la Région Pays de la Loire prévoient dans la prochaine décennie d’augmenter les dessertes en train dans la plu­part des gares mais perçoivent dès à présent les limites du réseau ferroviaire, notamment sur les secteurs les plus circulés.

Améliorer les temps de parcours et augmenter les nombre de trains sont les deux ambitions majeures du grand projet des Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) qui souhaite se projeter dans les trente prochaines années pour imaginer la place du train dans les déplacements à l’ouest de Nantes et Rennes, sur deux régions qui pourraient accueillir à l’horizon 2050 un million d’habitants de plus qu’aujourd’hui.

LNOBPL consiste à l’horizon 2035 et au-delà, à améliorer la performance des liaisons sur les axes Nantes - Rennes - Bretagne Sud et Rennes – Brest (diminution des temps de parcours et augmentation de la fréquence des trains).

Les aménagements ferroviaires représentent des investis­sements conséquents et nécessitent du temps pour leur conception et leur construction, ce qui conduit à engager les réflexions dès maintenant pour répondre aux besoins de demain.

Un dialogue ouvert avec Tou.te.s

Depuis le début, LNOBPL se construit dans le dialogue avec les collectivités, les acteurs territoriaux, les habitants et les usagers de Bretagne et de Loire-Atlantique. Dans ce cadre, un dialogue territorial a débuté le 2 décembre 2021 pour une durée de trois mois, sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), pour intégrer au mieux les attentes, besoins et spécificités des territoires.

Un dispositif d’information et de participation est mis en ligne : www.lnobpl.fr

Les enseignements du dialogue territorial contribueront à définir une feuille de route pour LNOBPL pour poser collectivement un cadre de réflexion sur le réseau ferroviaire qui serait nécessaire en 2050 sur les axes Nantes - Rennes – Bretagne Sud et Rennes-Brest.

Retrouvez toutes les informations sur le site du projet LNOBPL

Pour participer c'est ici !